Essai comparatif pré-amplis phono LEHMANN Black Cube SE II, GOLD NOTE PH 10 et AURORA Prima

Situés entre 1 000 et 1 390 euros ces trois pré-amplis phono sont reconnus comme étant probablement les trois meilleurs du marché dans leur gamme de prix. Quelle chance de pouvoir les proposer à la vente et d’en disposer pour une écoute comparative !

Ces trois pré-amplis présentent des différences importantes, basés sur les choix respectifs des trois fabricants. Tout d’abord abordons ceux fait par LEHMANN avec son ultra réputé Black Cube SE II.

Lehmann Black Cube SE II

Cet appareil est composé du pré-ampli proprement dit et d’une alimentation séparée. Ce choix est intéressant car d’une part elle isole le pré-ampli de son alimentation secteur et des bruits qu’elle peut générer, et d’autre part elle démontre l’importance que LEHMANN  apporte à la qualité de l’alimentation. Concernant l’aspect réglages de ce pré-ampli, ils sont situés sous l’appareil et s’avèrent très complets. Point négatif, ces réglages sont peu pratiques à manier. Cependant on peut considérer aussi qu’il n’y aura pas besoin de manipuler ces réglages fréquemment. Autre point négatif pour certains, l’appareil est tout sauf beau. Mais sa petite taille permettra de le dissimuler, ou en tout cas de le rendre discret.

Observons maintenant le pré-ampli GOL NOTE PH 10 :

GOLD NOTE PH 10

GOLD NOTE est une marque réputée de platines vinyles et le fait qu’elle se consacre également à la réalisation de pré-amplis phono est une démarche intéressante car platine et pré-ampli sont intimement liés dans la qualité de restitution d’un disque vinyle.

L’appareil est petit, sobre mais pourtant c’est de loin l’appareil le plus complet des trois en ce qui concerne les possibilités de réglages. Ceux-ci sont d’une grande simplicité grâce à un écran TFT DISPLAY et avec l’unique bouton qui sert un peu de joystick .
L’objet est donc innovant et réussi à tous points de vue jusque dans son utilisation !
4 options de Gain pour ajuster le niveau de sortie aussi bien en MM qu’en MC,
3 options de charges différentes, de 10 ohms à 47 Kohms,

Signalons également la présence, rarissime sur un préampli phono, et qui ravira les amateurs de musique classique notamment, de trois réglages de courbes RIAA, ce qui permet d’adapter la lecture aux formats retenus par les éditeurs, DECCA, CBS et Columbia.
Mentionnons la présence très pratique de deux paires d’ entrées RCA (fiches haute qualité) permettant de raccorder deux platines vinyles ou bien deux bras équipés de têtes de lecture différentes, et de sorties, cerise sur le gâteau, non seulement RCA mais aussi XLR.

Dernier détail ets non des moindres, ce PH 10 peut être complété par une alimentation externe, le PSU-10. Ainsi pour 950 euros de plus il est possible de faire évoluer l’écoute d’une manière tout à fait convaincante. Encore un argument de plus qui rend l’achat de cet engin tout à fait pérenne.

Terminons maintenant ce tour d’horizon des présentations par le modèle AURORASOUND Prima :

Aurora Sound Prima

Présentation « vintage » avec coffret bois, chère au fabricant japonais, pour ce Prima. Ce qui n’étonnera pas ceux d’entre vous qui connaissent la marque et notamment son pré -ampli phono haut de gamme, le fabuleux Vida.

Présentation ultra simple, avec juste un bouton lumineux en façade. Celui-ci ne correspond pas contrairement à ce que l’on pourrait penser, à un interrupteur marche/arrêt mais à une mise sous muting. Ce système, rarement disponible sur un pré-ampli phono, permet de couper le son de la platine, notamment pour éviter le bruit, parfois intempestif, du diamant au moment où celui-ci entre en contact avec le sillon.

A l’arrière de l’appareil, outre la sortie unique en RCA nous trouvons deux clés de réglages. L’une permettant de choisir entre MM ou MC et l’autre, à trois positions, permettant de choisir entre MC haut niveau et MC bas niveau. La position du milieu étant dédiée au MM 47 K. Réglages ultra simplifiés donc mais correspond cependant à la majorité des utilisations avec des têtes de lecture classiques.

On constate que le fabricant n’a pas souhaité concentrer son effort sur les réglages, peut-être afin de comprimer son prix, qui est situé très bas pour une marque comme AURORA SOUND. Reste à savoir si à l’écoute ce choix s’avère le bon.

Les présentations étant faites, la question qui se pose est : Que nous offrent donc à l’écoute ces trois beaux appareils ? La suite dans un prochain article..

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *