Ecoute comparative LEHMANN Black Cube SE II, GOLD NOTE PH 10 et AURORA Prima

Après avoir analysé les possibilités de ces trois appareils, l’heure est venue de les écouter. Pour cela j’ai retenu une platine vinyle GOLD NOTE Pianosa équipée d’une cellule MC HANA EL. Un ensemble déjà très performant et dont le coût est de 3 000 euros.

Platine Gold Note Pianosa

Ecoute LEHMANN BLACK CUBE SE II : Cet appareil est sur le marché depuis déjà un bon moment. Sa réputation est grande, voire très grande. Il occupe l’une des premières marches du podium dans les pré-amplis de qualité à tarif encore raisonnable. Ce qui caractérise le Black Cube SE II c’est avant tout sa vivacité et son équilibre. La musique est vivante, la dynamique impressionnante. Très peu de pré-ampli phono sont capables d’offrir une telle capacité à retranscrire toutes les gammes dynamiques, petites et grandes. Par ailleurs l’écoute n’est jamais projetée ou agressive. Aucune sifflante même sur des messages musicaux difficiles. Très silencieux le Lehmann respecte les nuances et articule les notes avec délicatesse si nécessaire. Au bout du compte il est difficile de reprocher quelque chose à cet appareil, surtout pour son prix et l’on comprend pourquoi il demeure encore aujourd’hui un Best Seller.

Voyons maintenant comment se comporte le Gold Note PH 10.

Ecoute GOLD NOTE PH 10 : Les possibilités de réglages sur cet appareil étant nombreuses, comme nous l’avons vu précédemment, il faut un peu de temps avant de paramétrer idéalement le PH 10. Dès que l’on a réglé au mieux ce pré-ampli, on perçoit de suite une musicalité souple et harmonieuse. Sans rondeur mais avec une suavité assez exquise. La musique s’épanouit avec aération et un grand respect des timbres. Le PH 10 s’avère subtil, nuancé, probablement va t-il plus loin que le Lehmann Black Cube SE II sur ce registre. Il joue la carte d’une grande neutralité en se montrant moins enjoué que le Lehmann. Plus sage et peut-être plus beau que ce dernier, il propose plus qu’il n’impose.

Ecoute AURORA PRIMA : C’est lui le « petit » dernier » qui vient d’arriver et qui veut jouer dans les cour des grands. Avec une marque par ailleurs si réputée cela peut sembler normal. Mais la concurrence du Lehmman et du Gold Note place la barre très très haut. Alors, écoutons ! L’expression qui vient à l’esprit des les premières notes, c’est : « La classe ! » Ce pré-ampli joue la carte du raffinement, comme son ainé le modèle Vida sait si bien le faire. La musique s’harmonise serait-on tenté de dire. Car si les détails sont présents et riches, ils s’insèrent dans un ensemble d’une grande homogénéité sans flatterie d’aucune sorte. Aucune esbroufe, juste la musicalité qui s’écoule naturellement. Moins vif que le Lehmann, moins suave que le Gold Note, il s’efface humblement et laisse l’auditeur averti apprécier cette grande qualité. Ce Prima pourra indéniablement s’associer à des platines vinyles de très haut niveau et à des cellules bien supérieures à la HANA EL que j’ai utilisé pour ce test. Néanmoins cette petite HANA EL demeure pour son prix, surtout lorsqu’elle est associé à l’un de ces trois pré-amplis phono, une référence absolue.

Cellule MC HANA EL

Les liens vers les fiches des appareils :

https://www.chantlibre.com/preampli-lehmann-black-cube-se-ii.asp

https://www.chantlibre.com/preampli-aurorasound-vida-prima.asp

https://www.chantlibre.com/preampli-goldnote-ph10.asp

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *