Le salon HIGH END de Munich 2017

Me voici devant le « supertanker » pour profiter d’un courant électrique vraiment purifié ! J’ai nommé LE monstre STROMTANK 

Le salon HIFI High End de Munich vient confirmer de manière évidente les nouvelles tendances du marché mondial de la Haute-Fidélité. Outre un reportage-photo  assez complet dont vous trouverez le lien un peu plus bas, j’aimerais ici en quelques mots résumer pour vous ces orientations pour les prochaines années.

Le premier point et le plus marquant est celui de l’affirmation que la Haute-Fidélité devient ou plutôt redevient un produit de luxe. Et reconquiert ainsi ses lettres de noblesse. En se séparant du Home-Cinéma (cela fait déjà un moment), en abandonnant les « jouets MP3 » pour téléphones portables et ordinateurs, le marché peut à nouveau nous faire rêver. Et de quelle façon !

Alors certes les prix sont élevés voire parfois stratosphériques, mais les fabricants innovent, se « lâchent », délirent même, pour notre plus grand plaisir. Et si certains appareils demeureront pour nous à jamais inaccessibles, d’autres en revanche nous incitent à projeter de futurs achats pour assouvir notre passion.

C’est du côté des sources que l’évolution du marché est la plus sensible. Après l’invasion des ordinateurs et de la musique dématérialisée, la tendance s’infléchit différemment. Tout d’abord le plus spectaculaire est l’importance, la prééminence devrais-je dire, accordé par TOUS durant ce salon, à la platine vinyle. Celle-ci n’en finit pas de revenir sur le devant de la scène et à Munich elle a été, partout, la Reine des Sources si je puis dire.

Ensuite, et contrairement à tout ce qui a été dit un peu partout, la musique dématérialisée n’a pas enterré le lecteur Cd. Bien au contraire même ! Une grande proportion de fabricants avait choisi de présenter leurs matériels en écoute avec une source Cd. Beaucoup avaient opté pour l’alternance CD/Vinyle. L’écoute en « dématérialisée » ne représentait peut-être qu’un tiers des démonstrations. C’est là une grande surprise de ce salon et démontre que « l’objet » disque CD et la machine  CD n’ont pas fini de nous émouvoir et d’exister. La musique dématérialisé rejoint petit à petit la place qu’elle mérite, c’est à dire la seconde voire la troisième mais certainement pas la première.

En conclusion un beau, un grand salon, avec énormément de public, des passionnés du monde entier, plus de 900 exposants. Tous croient en La Haute-Fidélité vraie et veulent la faire vivre,la faire prospérer et la partager.

Vous trouverez ici un lien qui vous emmènera au Salon de Munich. Pour une visite guidée cliquez sur les photos. Pour les commentaires, n’hésitez pas !

https://www.flickr.com/gp/149994510@N02/20H03N

 

 

2 réflexions au sujet de « Le salon HIGH END de Munich 2017 »

  1. Ivy (fille au-pair à Lille en mars 2017)

    Grâce à Vincent, j’ai pu voir (et lire) que tu étais à Munich. Merci pour cet article intéressant, bien formulé et concis ! Si les prix de certains produits hi-fi s’élèvent aux niveaux « stratosphériques » il y en aura sûrement pas pour une pauvre étudiante, mais je me réjouie de lire que les sources CD ne sont pas si mauvais après tout. (J’en suis fan et j’ai toujours le même lecteur CD que ma grand-mère m’a offert à quatre ans…) Sans doute, y avait-il aussi des innovations, mais bon, au moins, c’est durable 😉

  2. olivier@hors-chant.fr Auteur de l’article

    Salut Ivy, Désolé de cet immense retard à te répondre !Merci pour ton commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *